Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Blog de JCJOS
  • Le Blog de JCJOS
  • : La révolution orange est-elle en marche !
  • Contact

.

25 avril 2007 3 25 /04 /avril /2007 07:58

 Cette campagne qui s'est achevée pour le militant que je suis depuis plus de 25 ans a été d'une rare sincérité.

Sincérité avec  mon idéal de société, mon idéal de  la vie ensemble. Pour la première fois depuis que je participe à cette vie militante, il ne s'est passé un jour depuis le renouveau du Centre passé du CDS à l'UDF, il ne s'est passé un jour de cette campagne de l'UDF forte et belle que je fais commencer au 31 janvier 2006, sans que je ne mesure la mise en phase constante entre les paroles et les actes de François Bayrou et la "doctrine" du Centre.

J'ai entendu comme j'entends encore au cours de cette campagne de nombreuse personnes qui disaient ne pas voter par adhésion.

Mon vote Bayrou a été un vote d'adhésion pur.

Durant les deux jours qui ont suivi le 22 avril, j'ai rejoint le groupe des indécis, ce groupe qui ne peut se déterminer sans trahir sa philosophie.

Oui durant ces deux jours, j'ai fait partie de ces indécis, ne pouvant amender ma réflexion, ne pouvant me déterminer pour l'une ou pour l'autre, sans trahir ce qui est ce à quoi je crois et qui m'anime dans mon engagement politique.

Aujourd'hui je constate que chacun des deux candidats en lice, se la "joue ouvert".

Subitement ce que nous disions, ce que Bayrou disait est "vérité", est bon à prendre !

Tout cela ne peut amener que du débauchage d'individus mais ne peut transformer le paysage politique.

Les mises à jour nécessaires de l'UMP et du PS ne se feront pas.

Il sera continué les "opérations mille feuilles" en rajoutant pour juste permettre une majorité, une couche dite centriste.

Je ne peux m'y résoudre. Je ne m'y résouds pas.

J'étais indécis ? Je ne le suis plus.

Je sais que les oeillades, la soi disant main tendue de Ségolène Royal n'est qu'une opération marketing afin de "récupérer" des voix du Centre et de pratiquer un simple débauchage. D'ailleurs on verra encore de la surenchère de sa part dans les promesses qui n'engagent que celles et ceux qui y croient. Je sais aussi que le pacte présidentiel de Ségolène Royal ne fera pas bouger les lignes et notamment celles du Parti Socialiste et que ce parti continuera dans sa sclérose.

Je sais que les propos de Nicolas Sarkozy soudain tendres vis à vis du Centre ne peuvent effacer la doctrine qu'il a exposée tout au long de ces mois. Je sais que les idées du candidat Sarkozy notamment sur le plan philosophique (cf son entretien avec Michel Onfray) ne correspondent guère à ma propre vision de société. Je sais que son raisonnement en matière de solidarité ne correspond pas à ma propre conception (la franchise qu'il propose en matière de santé en est un exemple). Je sais que sa proposition de constituer un pôle centriste n'a pas de sens, sinon de faire croire à nombre de personnalités centristes ou dites centristes à l'improbable. Mais n'en doutons pas, là encore cela ne sera que débauchage.

Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy ne proposent que débauchage d'individus soucieux de poursuivre leur carrière politique ou séduits par les ors de ministères.

Or le Centre n'est pas cela. Le centre est une conception particulière de la Société et de la place que l'on accorde à l'Autre. Le Centre est animé par une philosophie qui place l'individu au coeur de la société. Où est donc passé le débat essentiel ? Celui fondé sur la confrontation des idées ?

 Tant que le Parti socialiste ne se rénovera pas, tant qu'il n'aura pas fait son "Bad Godesberg",  je crois qu'il ne pourra y avoir de clarté dans la recomposition du paysage politique français.

Tant  que l'UMP n'aura procédé à une réflexion profonde sur les idées qui devrait l'animer pour devenir un parti basé sur des fondamentaux en terme de "doctrine", je crois qu'il ne pourra y avoir de clarté dans la recomposition du paysage politique français

Je sais que le choix entre les deux candidats restants est difficile pour tous ceux qui sont comme moi, des militants actifs, en phase avec leur conception de la Société et qui ne sont pas des élus.

Je sais aussi que les élus de l'UDF  doivent être vraiment tiraillés et que l'incertitude de leur réélection prochaine doit peser lourdement, surtout avec les chantages dont ils sont aujourd'hui victimes. Personnellement je mettrais toutes mes forces au service de la campagne des candidats de l'UDF et notamment au service de Madame Anne-Marie Comparini. 

Quelle sera mon attitude le 6 mai ?

A l'heure où j'écris ces lignes, je ne sais ce que François Bayrou, le candidat du Centre, dira.

Je ne veux pas attendre ce que dira François Bayrou, je veux dire sans influence  quelle sera ma décision pour le 6 mai.

1. Le  vote blanc n'est pas reconnu. (Je rappelle que seul François Bayrou dans son programme en proposait la reconnaissance constitutionnelle).

2. Mon engagement politique a toujours été marqué par la sincérité à ce que je crois être le mieux pour l'Autre.

Je suis un citoyen et j'irais me déplacer.

Je suis un citoyen et je mettrais un bulletin dans l'enveloppe que je glisserais dans l'urne transparente.

Ce bulletin sera celui-là :

Un bulletin de couleur Orange !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Christine GERARD 26/04/2007 09:30

J'ai gardé le même bulletin que toi sous le coude, ayant pris celui de la mairie dimanche dernier. Cependant je m'interroge encore, j'aurais aimé mettre un bulletin orange, visible sur la table du décompte durant tout le dépouillement, un de ceux qui continuent à marquer notre différence... mais lorsque l'on a le pouvoir de stopper Sarkozy qui peut représenter un réel danger pour la démocratie quand Ségolène n'en est un "que" pour notre économie, doit-on le faire?